Infoalternative

19 février 2014

Analyse de Martin Prescott sur le Venezuela

 

 

La problematique des taux de change au Venezuela entre les devises echangés et les prix pratiqués dans l’economie réel cette instabilité qui impacte le niveau de vie des populations est utilisé par les agents Nord américains pour déstabiliser le gouvernement Maduro.

16 février 2014

Venezuela : pro et anti-Maduro dans la rue, une vingtaine de bléssés


Venezuela : pro et anti-Maduro dans la rue, une… par euronews-fr

Les manifestations qui comme en Ukraine sont une destabilisation orchestré par l’empire Etats Uniens

3 janvier 2014

Entretien avec Francis Cousin – Auteur de l’Etre contre l’Avoir

 

Le fondement du capitalisme qui ne peut juguler ses contradictions ce qui entraine la chute d’un systeme qui est par construction mortifère  quand il ne peut plus étendre sa croissance

par sa creation de profit meme en transférant dans le temps la richesse créer par la dette.

 

 

Entretien d’actualité mené par Maurice Gendre (Scriptoblog) avec Francis Cousin, auteur de l’Etre contre l’Avoir et philo-analyste.

24 novembre 2013

Les infos dont on parle peu n°47 (23 Novembre 2013)

 

 

Infos internationales

 

 

Économie

 

 

Santé / environnement

 

 

url source:http://www.agenceinfolibre.fr/

19 novembre 2013

L’histoire et l’œuvre de Hugo Chavez, par Vincent Lapierre Libre antenne, Meta TV, novembre 2013

Partie 1 – L’Histoire de Hugo Chavez :


L’histoire et l’oeuvre de Hugo Chavez par… par metatvofficiel

Partie 2 – L’œuvre de Chavez et ses soutiens en France :


L’histoire et l’oeuvre de Hugo Chavez par… par metatvofficiel

Partie 3 – Qui est le Hugo Chavez français ?


L’histoire et l’oeuvre de Hugo Chavez par… par metatvofficiel

La perte du président Chavez porteur du bien commun des valeurs de patriotismes et de combat pour les plus nécessiteux qui un bilan éloquent malgré ce qu’en disent les medias occidentaux aux ordres de impérialisme altanto-sioniste

 SON BILAN

1. Jamais dans l’histoire de l’Amérique latine, un leader politique n’avait atteint une légitimité          démocratique aussi incontestable.Depuis son arrivée au pouvoir en 1999, seize élections ont eu lieu au Venezuela. Hugo Chávez en a remporté quinze, dont la dernière en date, le 7 octobre          2012. Il a toujours battu ses opposants avec un écart allant de dix à vingt points.

 

2. Toutes les instances internationales, de l’Union européenne à l’Organisation des Etats américains, en passant par l’Union des nations          sud-américaines et le Centre Carter, ont été unanimes pour reconnaître la transparence des scrutins.

 

3. James Carter, ancien président des Etats-Unis, a déclaré que le système électoral vénézuélien était le « meilleur au monde ».

 

4. L’universalisation de l’accès à l’éducation élaborée depuis 1998 a eu des résultats exceptionnels. Près de 1,5 millions de Vénézuéliens ont          appris à lire, écrire et compter grâce à la campagne d’alphabétisation, nommée Mission Robinson I.

 

5. En décembre 2005, l’UNESCO a décrété que l’illettrisme avait été éradiqué au Venezuela.

 

6. Le nombre d’enfants scolarisés est passé de 6 millions en 1998 à 13 millions en 2011 et le taux de scolarité dans l’enseignement primaire est          désormais de 93,2%.

 

7. La Mission Robinson II a été lancée afin d’amener l’ensemble de la population à atteindre le niveau du collège. Ainsi, le taux de scolarité          dans l’enseignement secondaire est passé de 53,6% en 2000 à 73,3% en 2011.

 

8. Les Missions Ribas et Sucre ont permis à des centaines de milliers de jeunes adultes d’entreprendre des études universitaires. Ainsi, le nombre          d’étudiants est passé de 895 000 en 2000 à 2,3 millions en 2011, avec la création de nouvelles universités.

 

9. Au niveau de la santé, le Système national public de santé a été créé afin de garantir l’accès gratuit aux soins à tous les Vénézuéliens.Entre          2005 et 2012, 7 873 centres médicaux ont été créés au Venezuela.

 

10. Le nombre de médecins est passé de 20 pour 100 000 habitants en 1999 à 80 pour 100 000 habitants en 2010, soit une augmentation de          400%.

 

11. La Mission Barrio Adentro Ia permis de réaliser 534 millions de consultations médicales. Près de 17 millions de personnes ont ainsi pu être          soignées, alors qu’en 1998, moins de 3 millions de personnes avaient un accès régulier aux soins. 1,7 millions de vies ont ainsi été sauvées entre 2003 et 2011.

 

12. Le taux de mortalité infantile est passé de 19,1 pour mille en 1999 à 10 pour mille en 2012, soit une réduction de 49%.

 

13. L’espérance de vie est passée de 72,2 ans en 1999 à 74,3 ans en 2011.

 

14. Grâce à l’Opération Milagro lancée en 2004, 1,5 millions de Vénézuéliens atteints de cataractes et autres maladies oculaires, ont retrouvé la          vue.

 

15. De 1999 à 2011, le taux de pauvreté est passé de 42,8% à 26,5% et le taux de pauvreté extrême de 16,6% à 7%.

 

16. Au classement de l’Indice de développement humain (IDH) du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), le Venezuela est passé du          83ème rang en 2000 (0,656) au 73ème rang en 2011 (0,735), intégrant ainsi la catégorie des nations à l’IDH élevé.

 

17. Le coefficient de GINI, qui permet de calculer les inégalités dans un pays, est passé de 0,46 en 1999 à 0,39 en 2011.

 

18. Selon le PNUD, le Venezuela, qui dispose du coefficient de GINI le plus bas d’Amérique latine, est le pays de la région où il y a le moins          d’inégalités.

 

19. Le taux de malnutrition infantile a été réduit de près de 40% depuis 1999.

 

20. En 1999, 82% de la population avait accès à l’eau potable. Ils sont désormais 95%.

 

21. Durant la présidence de Chávez, les dépenses sociales ont augmenté de 60,6%.

 

22. Avant 1999, seules 387 000 personnes âgées recevaient une pension de retraite. Elles sont désormais 2,1 millions à en bénéficier.

 

23. Depuis 1999, 700 000 logements ont été construits au Venezuela.

 

24. Depuis 1999, le gouvernement a remis plus d’un million d’hectares de terres aux peuples aborigènes du pays.

 

25. La réforme agraire a permis à des dizaines de milliers d’agriculteurs de posséder leurs terres. Au total, plus de 3 millions d’hectares de          terres ont été distribués.

 

26. En 1999, le Venezuela produisait 51% des aliments qu’il consommait. En 2012, la production est de 71%, alors que la consommation d’aliments a          augmenté de 81% depuis 1999. Si la consommation de 2012 était similaire à celle de 1999, le Venezuela produirait 140% des aliments consommés au niveau national.

 

27. Depuis 1999, le taux de calories consommées par les Vénézuéliens a augmenté de 50% grâce à la Mission Alimentation qui a créé une chaîne de          distribution de 22 000 magasins alimentaires (MERCAL, Casas de Alimentación, Red PDVAL), où les produits sont subventionnés à hauteur de 30%. La consommation de viande a augmenté de 75%          depuis 1999.

 

28. Cinq millions d’enfants reçoivent désormais une alimentation gratuite à travers le Programme d’alimentation scolaire. Ils étaient 250 000 en          1999.

 

29. Le taux de malnutrition est passé de 21% en 1998 à moins 3% en 2012.

 

30. Selon la FAO, le Venezuela est le pays d’Amérique latine et de la Caraïbe le plus avancé dans l’éradication de la faim.

 

31. La nationalisation de l’entreprise pétrolière PDVSA en 2003 a permis au Venezuela de retrouver sa souveraineté énergétique.

 

32. La nationalisation des secteurs électriques et de télécommunications (CANTV et Electricidad de Caracas) ont permis de mettre fin à des          situations de monopole et d’universaliser l’accès à ces services.

 

33. Depuis 1999, plus de 50 000 coopératives ont été créées dans tous les secteurs de l’économie.

34. Le taux de chômage est passé de 15,2% en 1998 à 6,4% en 2012, avec la création de plus de 4 millions d’emplois.

 

35. Le salaire minimum est passé de 100 bolivars (16 dollars) en 1999 à 2047,52 bolivars (330 dollars) en 2012, soit une augmentation de plus de          2000%. Il s’agit du salaire minimum en dollars le plus élevé d’Amérique latine.

 

36. En 1999, 65% de la population active touchait le salaire minimum. En 2012, seuls 21,1% des travailleurs disposent de ce niveau de          salaire.

 

37. Les adultes d’un certain âge n’ayant jamais travaillé disposent d’un revenu de protection équivalant à 60% du salaire minimum.

 

38. Les femmes seules et les personnes handicapées reçoivent une allocation équivalente à 80% du salaire minimum.

 

39. Le temps de travail est passé à 6h par jour et à 36 heures hebdomadaires sans diminution de salaire.

 

40. La dette publique est passée de 45% du PIB en 1998 à 20% en 2011. Le Venezuela s’est retiré du FMI et de la Banque mondiale en remboursant par          anticipation toutes ses dettes.

 

41. En 2012, le taux de croissance au Venezuela a été de 5,5%, l’un des plus élevés au monde.

 

42. Le PIB par habitant est passé de 4 100 dollars en 1999 à 10 810 dollars en 2011.

 

43. Selon le rapport annuel World Happinessde 2012, le Venezuela est le second pays le plus heureux d’Amérique latine, derrière le Costa Rica, et          le 19ème au niveau mondial, devant l’Allemagne ou l’Espagne.

 

44. Le Venezuela offre un soutien direct au continent américain plus important que les Etats-Unis. En 2007, Chávez a alloué pas moins de 8,8          milliards de dollars en dons, financements et aide énergétique contre seulement 3 milliards pour l’administration Bush.

 

45. Pour la première fois de son histoire, le Venezuela dispose de ses propres satellites (Bolívar et Miranda) et est désormais souverain dans le          domaine de la technologie spatiale. Internet et les télécommunications sont disponibles sur tout le territoire.

 

46. La création de Pétrocaribe en 2005 permet à 18 pays d’Amérique latine et de la Caraïbe, soit 90 millions de personnes, d’acquérir du pétrole          subventionné à hauteur de 40% à 60%, et d’assurer leur sécurité énergétique.

 

47. Le Venezuela apporte également son aide aux communautés défavorisées des Etats-Unis en lui fournissant de l’essence à des tarifs          subventionnés.

 

48. La création de l’Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique (ALBA) en 2004 entre Cuba et le Venezuela a jeté les bases d’une          alliance intégratrice basée sur la coopération et la réciprocité, qui regroupe huit pays membres, et qui place l’être humain au centre du projet de société, avec l’objectif de lutter contre          la pauvreté et l’exclusion sociale.

 

49. Hugo Chávez est à l’origine de la création en 2011 de la Communauté des Etats d’Amérique latine et de la Caraïbe (CELAC) qui regroupe pour la          première fois les 33 nations de la région, qui s’émancipent ainsi de la tutelle des Etats-Unis et du Canada.

 

50. Hugo Chávez a joué un rôle essentiel dans le processus de paix en Colombie. Selon le président Juan Manuel Santos, « si nous avançons          dans un projet solide de paix, avec des progrès clairs et concrets, des progrès jamais atteints auparavant avec les FARC, c’est également grâce au dévouement et à l’engagement de Chávez et          du gouvernement du Venezuela ».

1 octobre 2013

Venezuela : Nicolas Maduro expulse trois diplomates américains

Classé dans : Actualité,Géopolitique,Lobby et politique,Politique politicienne,Venezuela — infoalternative @ 23 h 03 min
http://www.dailymotion.com/video/x15ehrz

 

Le Venezuela victime de déstabilisations ce n’est pas nouveau Chavez et son deces suite à un cancer aux origines douteuse sont la pour le rappeler il a eu aussi nombreux

de coup d’etat déja tenter par les USA .

 

Par RFI

Au Venezuela, trois diplomates américains ont 48h pour quitter le pays. Le président de République bolivarienne, Nicolas Maduro, l’a annoncé lors d’une allocution télévisée ce lundi 30 septembre. Ces trois diplomates sont accusés d’encourager et de financer des actes de sabotage dans le pays. Pour l’instant, les autorités diplomatiques américaines présentes à Caracas disent attendre la notification officielle de ces expulsions. Pour mémoire, les Etats-Unis n’ont plus d’ambassadeur à Caracas depuis 2010.

«Nous avons repéré un groupe de responsables de l’ambassade des Etats-Unis qui se consacraient à des rencontres avec l’extrême droite, au financement et à l’encouragement d’actes de sabotage contre le système électrique et l’économie.»

C’est ainsi que Nicolas Maduro a justifié la volonté d’expulser trois diplomates américains. Parmi eux figure Kelly Keiderling, chargée d’affaires à l’ambassade des Etats-Unis depuis 2011 et considérée comme la diplomate américaine de plus au rang au Venezuela. Selon les autorités de Caracas, ces trois diplomates seraient surveillés depuis des mois.

Coupures électriques

«J’ai la preuve là, entre les mains» a affirmé le président lors de cette allocution télévisée. La preuve qu’ils auraient financé notamment des coupures électriques. Le 3 septembre dernier 70% du territoire vénézuélien aurait ainsi été privé de courant. Ces diplomates seraient également responsables, avec l’opposition, des pénuries alimentaires et d’autres produits de base qui frappent le pays depuis plusieurs mois.

Ce n’est pas la première fois que des diplomates américains sont ainsi expulsés. En avril dernier, Nicolas Maduro avait expulsé deux attachés militaires américains, quelques heures à peine avant l’annonce du décès d’Hugo Chavez, accusés alors de vouloir déstabiliser le pays.

123

Demandezleprogramme |
Tatiana GABILLAS Legislativ... |
Ipolitis |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ECJS : bilan d'une année
| CHRISTIAENS Nathalie - Le MHAN
| Vigipresidhollande