Infoalternative

6 janvier 2015

Sous pression, l’EI tente de reprendre le dessus à Kobané


Sous pression, l’EI tente de reprendre le… par euronews-fr

 

D’importantes explosions ont à nouveau retenti ce mardi dans la ville syrienne de Kobané, filmée ici depuis la Turquie. L’organisation Etat islamique (EI) tenterait, à l’aide de chars notamment, de reprendre le dessus sur les peshmergas qui contrôleraient désormais 80 % de la ville. Les forces kurdes se sont emparées ces derniers jours d’un complexe administratif, qui était tombé entre les mains des djihadistes.

Les combattants de l‘État islamique tentent depuis bientôt quatre mois de s’emparer de cette ville stratégique, qui leur permettrait de détenir une large bande de territoire le long de la frontière turco-syrienne. Ils étaient parvenus à contrôler jusqu‘à 50 % de la cité, avant de reculer progressivement sous la pression des peshmergas et des raids aériens de la coalition internationale. Les combats ont déjà fait des centaines de morts dans les deux camps.

28 octobre 2014

Des peshmergas irakiens en route pour la ville syrienne de Kobané


Des peshmergas irakiens en route pour la ville… par euronews-fr

 

Un convoi d’une quarantaine de véhicules militaires est parti ce mardi d’Erbil, au Kurdistan irakien, pour venir en aide aux combattants kurdes qui résistent aux jihadistes du groupe Etat islamique depuis plus de quarante jours.

Ces premiers renforts devraient arriver à Kobané dans les tout prochains jours si leur voyage et le passage de la frontière turco-syrienne se déroulent sans problème.

Demain, un second contingent partira tôt par avion pour la Turquie, d’où il rejoindra Kobané. C’est sous la pression des Etats-Unis qu’Ankara a fini par accepter le passage de cette force de soutien (150 hommes) sur son territoire.

En attendant, les jihadistes tentent toujours de prendre le contrôle des quartiers nord de Kobané afin de bloquer la voie vers la Turquie. La ville s’est vidée de ses habitants depuis le début des hostilités.

22 octobre 2014

Kobané attend avec impatience les renforts peshmergas

Classé dans : Actualité,Géopolitique,Guerres imperialistes,Irak,Moyen orient,Syrie,Turquie — infoalternative @ 20 h 31 min


Kobané attend avec impatience les renforts… par euronews-fr

 

Les Kurdes de Kobané, qui combattent toujours dans la ville les jihadistes de l’Etat islamique, attendent les renforts promis. Des peshmergas, les combattants kurdes irakiens, doivent arriver, maintenant que la Turquie a donné son feu vert pour les laisser passer en Syrie. La moitié de Kobané est toujours aux mains des jihadistes.

“C’est très bien que le gouvernement turc autorise les peshmergas à rentrer dans Kobané. Que Dieu les bénisse, nous les remercions tellement pour cela.”

Chaque jour, les corps de combattant syriens sont rapatriés en Turquie, le cimetière de Kobané étant sous le contrôle des jihadistes. Les réfugiés de Kobané rendent un dernier hommage à leurs héros, morts pour la libération de leur ville. A l’enterrement de trois adolescents, la colère éclate :

“Le gouvernement turc devrait ouvrir la frontière pour que les réfugiés de Kobané puisent retourner combattre, pas les peshmergas. Ca fait un mois que ça dure, que l’on s’approche de la frontière mais que les Turcs ne nous laissent pas passer.”

La bataille de Kobané a fait plus de 700 morts depuis le 16 septembre. La coalition internationale tente d’arrêter la progression jihadiste avec ses raids et en larguant du matériel, mais sans succès.

19 octobre 2014

L’organisation Etat islamique envoie des renforts à Kobané, les combats ont vidé la ville

Classé dans : Actualité,Géopolitique,Moyen orient,Syrie,Terrorisme,Turquie — infoalternative @ 15 h 06 min


L’organisation Etat islamique envoie des… par euronews-fr

 

Ces quatre derniers jours, la coalition internationale a mené 59 frappes aériennes sur la ville syrienne de Kobané. Des centaines de jihadistes auraient été tués. Mais ceci ne les a pas empêché de tirer une trentaine d’obus de mortier contre le poste-frontière turque rien que la nuit dernière.

L’organisation Etat islamique et les combattants kurdes syriens se battent pour le contrôle de Kobané depuis un mois. Et selon l’observatoire syrien des Droits de l’homme, l’EI a décidé d’envoyer des renforts en hommes, munitions et équipements.

La ville de 60 000 habitants s’est vidée. Il ne resterait plus que 700 personnes selon l’ONU. Les autres ont fui en Turquie et se retrouvent dans des camps de tentes :

“Notre situation n’est pas bonne du tout, nous avons été obligés de quitter nos maisons, nous sommes ici à cause des jihadistes de l’Etat islamique”.

La Turquie accueille déjà plus d’un million et demi de réfugiés syriens. Mais elle refuse d’ouvrir sa base d’Incirlik aux avions de la coalition internationale, encore moins d’engager ses troupes dans le combat.

Les Britanniques refusent aussi de déployer des troupes au sol, mais ils participent en entraînant les combattants kurdes, comme ici en Irak, à Erbil.

“Je pense que cet entraînement que nous donnons aux peshmergas les aidera à utiliser les systèmes d’armes donnés par d’autres nations et qu’il permettra d’inverser la tendance contre le groupe Etat islamique”, explique un officier britannique.

Un diplôme à la fin… Et ces peshmergas seraient prêts à aller combattre ces jihadistes qui violent, crucifient, décapitent et exécutent pour garder le contrôle de leur califat en Irak et en Syrie.

 

17 octobre 2014

RT. Esclaves de l’Etat islamique S/T

Classé dans : Actualité,Géopolitique,Guerres imperialistes,Moyen orient,Salafistes,Turquie — infoalternative @ 20 h 19 min


RT. Esclaves de l’Etat islamique S/T par hussardelamort

 

RT 17/10/14
réfugiés kurdes accueillis froidement en Turquie, femmes yazidis asservies par les terroristes de l’E.I.

11 octobre 2014

Irib 2014.10.11 Thierry Meyssan – la Turquie face à Daesh

Classé dans : Actualité,Géopolitique,Lobby et politique,Moyen orient,Syrie,Terrorisme,Turquie,Usa — infoalternative @ 18 h 32 min


Irib 2014.10.11 Thierry Meyssan – la Turquie… par Hieronymus20

radio Iran, interview le 11 octobre 2014 de Thierry Meyssan, journaliste écrivain, sur les récents affrontements en Syrie entre Daesh et la résistance kurde, interrogations sur le role de la Turquie dans ce conflit
NB: le son est de mauvaise qualité
source: http://french.irib.ir/

9 octobre 2014

RT. Les Femmes Peshmergas face aux terroristes de l’E.I. S/T


RT. Les Femmes Peshmergas face aux terroristes… par hussardelamort

Sahar report 7.10.2014 Thierry Meyssan – la fausse coalition anti-Daesh

Classé dans : Actualité,Géopolitique,Irak,Moyen orient,Politique politicienne,Syrie,Terrorisme,Turquie,Usa — infoalternative @ 21 h 28 min


Sahar report 7.10.2014 Thierry Meyssan – la… par Hieronymus20

 

 

Sahar reportage, interview de Thierry Meyssan, écrivain journaliste, selon lui l’intervention de la coalition anti-Daesh vise le pétrole et le gaz irakiens et syriens
source: http://francophone.sahartv.ir/

8 octobre 2014

Syrie : recul des jihadistes de l’EI à Kobané

Classé dans : Actualité,Géopolitique,Guerres imperialistes,Irak,Moyen orient,Syrie,Terrorisme,Turquie — infoalternative @ 20 h 31 min


Syrie : recul des jihadistes de l’EI à Kobané par euronews-fr

 

Les pompiers pyramonanes de l’Otan tente d’éteindre le feu qu’ils ont allumé la coalition soutenu par ses laquais régionaux tel Erdogan continu le pilonnage des territoires notamment en Syrie ou les intérêts sont double du fait de leur volonté de ravager le pays et de destabiliser Bachar el Assad

 

Les frappes de la coalition conduite par les Etats-Unis commencent à porter leur fruit à Kobané. Les troupes du groupe Etat islamique se sont retirées de certains quartiers de cette grande ville kurde du nord-ouest de la Syrie.

Outre la Syrie, les raids se poursuivent par ailleurs sur le sol irakien. Ce mercredi matin, des F16 néerlandais sont venus soutenir un groupe de Peshmergas sous le feux des jihadistes, détruisant plusieurs de leurs véhicules.

Parmi les alliés de la coalition, la Turquie est en position très délicate. Depuis la frontière, on peut entendre les combats qui font rage dans la ville syrienne de Kobané. Pour les experts, l’intervention aérienne, seule, n’est pas suffisante pour repousser durablement les combattants de l’EI. Mardi, Recep Tayyip Erdogan s’est dit en faveur d’une opération militaire terrestre de la coalition.

6 octobre 2014

Pierre Dortiguier sur la participation de la Turquie à la coalition contre l’État islamique


Pierre Dortiguier – « Participation de la… par zapataguevara

 

La volonté du gouvernement Erdogan d’entraide la Syrie de Bachar el Assad grace à l’alibi islamiste

1234

Demandezleprogramme |
Tatiana GABILLAS Legislativ... |
Ipolitis |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ECJS : bilan d'une année
| CHRISTIAENS Nathalie - Le MHAN
| Vigipresidhollande